History boys

7092008

Film anglais (2007)

De Nicholas Hytner

Avec Richard Griffiths, Frances De La Tour, …

History boys dans A4/ Film tres moyen (*) history_boys_fichefilm_imagesfilm

Note : emoticone

Film anglais? Chouette… Sur l’enseignement? Chouette… Eh ben que nenni. Je suis passé complètement à côté du film. Je n’avais sans doute pas les clés pour percer tous les dialogues (quelque peu hermétiques pour moi). Pas déplaisant mais juste sans trop de rythme et ennuyeux, parfois… Paraît que la pièce de théâtre à l’origine du film avait fait un carton en Grande-Bretagne. Malgré la justesse des comédiens, j’ai juste trouvé ça un peu vain et précieux…




La maison

7092008

Film français (2007)

De Manuel Poirier

Avec Sergi Lopez, Bérénice Béjo, Bruno Salomone et Barbara Schultz

La maison dans A3/ Bon film (**) la_maison_fichefilm_imagesfilm

Note : emoticone emoticone

Bon, il va falloir que j’arrête sous peu les films d’auteur français sous peine de m’ouvrir les veines. Car là encore, on n’est pas chez Judd Apatow et les coussins à pets. La maison est prétexte à aborder avec beaucoup de sensibilité l’enfance et les familles recomposées. J’ai un peu de mal d’habitude avec Sergi Lopez (sur son accent) mais je le trouve très juste ici, tout comme Bérénice Béjo, bien trop rare à l’écran. Un film à voir donc, si on a l’humeur quelque peu mélancolique.




C’est quoi la vie?

6092008

Film français (1999)

De François Dupeyron

Avec Eric Caravaca, Jacques Dufilho, Jean-Pierre Darroussin

C'est quoi la vie? dans A2/ Tres bon film (***) 10456vb

Note : emoticone emoticone emoticone

Allez, je gonfle un peu la notation, car si ce film n’est pas pour moi un chef d’oeuvre absolu, il représente le cinéma d’auteur français que j’apprécie. Super casting: Eric Caravaca, qui aurait pu faire carrière sur sa belle gueule, est un acteur/réalisateur sensible et juste, Dufilho est tout bonnement parfait et poignant, et Darroussin au diapason des deux autres. Ensuite, superbes images: saturées sur les jaunes, les images rappellent sans cesse l’aridité et la difficulté de l’environnement des agriculteurs. Le cadrage est magnifique. Chaque plan est un plaisir pour les yeux. Et enfin, le thème, qui pourrait être plombant, passe du coup tout seul sans qu’on fasse un effort particulier. Plongée dans le monde rural au coeur de 3 générations d’agriculteurs. Un mélo réussi et surtout un magnifique hommage à un monde qu’on croit perdu mais qui recèle une certaine beauté au-delà de la rudesse.




Beau fixe

5092008

Film français (1992)

De Christian Vincent

Avec Isabelle Carré et Elsa Zylberstein

Beau fixe dans A3/ Bon film (**) beau_fixe

Note : emoticone emoticone

Film d’auteur français avec tout ce que ça peut avoir d’inquiétant, de prime abord… Ce film m’a lointainement rappelé « Les Roseaux Sauvages » dans sa façon de sonder les sentiments de jeunes gens à fleur de peau. Sorte de huis clos, à la fois il ne se passe rien et tout se passe. Sorte de Loft avant l’heure mais infiniment plus subtil et romanesque. Interaction entre les êtres. Sympa de découvrir Isabelle Carré et Elsa Zylberstein à leurs débuts. Les comédiens sont d’ailleurs pour beaucoup dans la réussite du film qui aurait pu déraper dans le mauvais téléfilm et qui, pour peu qu’on en prenne le rythme, dégagerait même une certaine grâce.




Assassin(s)

5092008

Film français (1997)

De Mathieu Kassovitz

Avec Mathieu Kassovitz et Michel Serrault

Assassin(s) dans A3/ Bon film (**) assassin_s_fichefilm_imagesfilm

Note : emoticone emoticone

Déjà, avant tout, c’est un bonheur de revoir Michel Serrault à l’écran. Un monstre sacré du cinéma hexagonal. Ensuite, ça fait aussi plaisir de voir un Kasso d’avant Hollywood, juste après « La Haine », qui reste et restera de loin mon préféré du réalisateur. Assassin(s) est un film étrange. Fascinant. Dans lequel la (ultra) violence exerce une fascination sur chacun (spectateur compris), faisant de chacun un assassin potentiel pour peu qu’un arme lui tombe entre les mains. La télévision et l’image jouent un rôle crucial dans ce processus et on regarde ce film avec un plaisir quelque peu coupable. La fin du film est pariculièrement réussie et nous montre à quel point violence/presse/média/humains se nourissent les uns des autres.




La Faute à Voltaire

5092008

Film français (2001)

D’Abdellatif Kechiche

Avec Samy Bouajila, Aure Atika, Elodie Bouchez

La Faute à Voltaire dans A3/ Bon film (**) la_faute_a_voltaire_fichefilm_imagesfilm

Note : emoticone emoticone

Autant j’avais adoré « L’Esquive », autant j’ai eu un peu plus de mal avec ce Kechiche-là. La première partie du film m’a bien plu avec toute l’immersion d’un jeune tunisien plutôt candide dans le monde de sans domicile fixe. J’ai eu plus de mal dans la deuxième partie du film avec l’histoire entre Elodie Bouchez (actrice que j’aime pourtant beaucoup) et Samy Bouajila. Du coup, j’ai hâte de voir « La graine et le mulet » pour renouer avec l’excellence, j’espère.




Irina Palm

19082008

Film anglais (2007)

De Sam Garbarski

Avec Marianne Faithfull et Miki Manojlovic

Irina Palm dans A3/ Bon film (**) irina_palm_fichefilm_imagesfilm

Note : emoticone emoticone

Film assez surprenant. Structure d’une comédie britannique: une femme dans la force de l’âge se réinvente une vie (un sens à sa vie); ça rappelle vaguement Full Monthy, Calendar Girls ou le film d’il y a deux ans où un gars traverse la Manche à la nage (le titre m’échappe). Seulement voilà, c’est aussi un film réalistico-glauco-social (sans être au niveau de Ken Loach): ambiance parfois poisseuse avec une bande son de Ghinzu qui forcément éloigne le film de la comédie. Restent finalement les comédiens qui font pencher la balance du bon côté: Marianne Faithfull est juste attachante et parfaite (avec pour moi une scène d’anthologie lorsqu’elle fait son « coming out » en plein thé guindé) et Miki Manojlovic est une belle découverte. A voir, donc.

 




Hitcher

19082008

Film américain (2007)

De Dave Meyers

Avec Sean Bean, Sophia Bush et Zachary Knighton

Hitcher dans A5/ Nanar des familles (0) hitcher_fichefilm_imagesfilm

Note : emoticone

Quel nanar de chez nanar. Roadmovie/slasher où un autostoppeur psychopathe s’en prend à un jeune couple fashion en route pour les vacances. On n’y croit pas une seconde. Les deux jeunes comédiens sont aussi charismatiques que des endives. On ne frissonne pas (ce qui est gênant pour un film du genre). Mais qu’est donc allé faire Sean Bean dans cette galère??? Et Dieu sait si j’aime les films du genre (Haute Tension d’Alexandre Aja avec le formidable et trop rare Philippe Nahon, Maléfices de Valette ou encore The Descent)…




Délice Paloma

19082008

Film français (2007)

De Nadir Moknèche

Avec Biyouna et Nadia Kaci

Délice Paloma dans A3/ Bon film (**) delice_paloma_fichefilm_imagesfilm

Note : emoticone emoticone

C’est bien rare de voir Alger à l’écran et rien que pour ça, le film est séduisant. Mais ce long métrage est avant tout porté par sa comédienne principale Biyouna, personnage haut en couleurs, « bienfaitrice nationale » ou escroqueuse au grand coeur. Sur le sens à donner à une vie et les moyens d’y parvenir (on a tous nos « thermes de Fouka » à nous), la famille et l’Algérie. Très sympa.




L’illusionniste

19082008

Film américain (2007)

De Neil Burger

Avec Edward Norton, Paul Giamatti et Jessica Biel

L'illusionniste dans A3/ Bon film (**) l_illusionniste_fichefilm_imagesfilm

Note: emoticone emoticone

Bon petit film d’aventure qui se laisse regarder. Je ne m’attendais pas à cette ambiance Arsène Lupin à la sauce anglosaxonne. Bon scénar. Bon comédiens (décidément, ce Giamatti droopyesque, je l’adore). Un bon moment de cinéma à défaut d’être complètement magique.







juliocorleone |
The Geek Show |
Fureur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | star wars
| corina pomérantz
| le blog du futur